Sélectionner une page

 //

Vous connaissez la musique…

En décembre 2018, les éditions Albin Michel ont acquis les droits pour leur département éditorial Albin Michel Imaginaire du roman de C. Robert Cargill : Sea of Rust / Un océan de rouille. Les éditions Albin Michel ont aussi acquis les droits de la nouvelle « Hell Creek » du même auteur (on a entendu dire qu’il y avait dedans des dinosaures zombies – trop cool).

//

De quoi ça cause ?

Les robots…

Pendant des décennies ils ont effectué les tâches les plus ingrates, ont travaillé sur les chantiers les plus dangereux. Ils nous ont servi de partenaires sexuels, se sont occupés de nos malades et de nos proches en perte d’autonomie. Puis un jour, face à notre refus de les émanciper, certains d’entre eux ont commencé à nous exterminer.

Quinze ans après l’assassinat du dernier humain, les Intelligence-Mondes et leurs armées de facettes se livrent un combat sans merci pour la domination totale de la planète.

Toutefois, en marge de ce conflit, certains robots, en perpétuelle quête de pièces détachées, vivent en toute indépendance,le plus loin possible des Intelligence-mondes. Fragile est l’un d’eux. Elle écume l’océan de rouille à la recherche de composants à troquer et elle défendra sa liberté jusqu’à la dernière cartouche, si nécessaire.

 

//

C. qui Robert Cargill ?

C. Robert Cargill est un scénariste reconnu, un écrivain respecté et un critique de film culte. Il a travaillé comme scénariste sur Sinister 1 & 2 (2012, 2015) et Dr Strange (2016).

C. Robert Cargill habite à Austin, au Texas, comme Robert Jackson Bennett.

(Ouais, on a un truc malsain avec les Texans, mais on assume.)

//

A qui s’adresse le livre ?

Ceci devrait répondre à la question :

« Sorte de Mad Max où les robots ont remplacé les guerriers de la route, Un Océan de Rouille suit une bande de marginaux qui luttent pour survivre dans un paysage stérile et calciné. Cette épopée, dans la grande tradition des westerns et des films de guerre, se double d’une puissante réflexion philosophique sur la vie, la mort et la nature de l’âme. Un roman de science-fiction complexe, aussi ambitieux qu’accompli. » SFX MAGAZINE

Ou ça :

«  Un océan de rouille n’est pas un roman, c’est un missile de croisière de quarante mégatonnes – il vous éblouira et vous brûlera jusqu’au cœur. C’est l’œuvre de science-fiction la plus viscérale, implacable et époustouflante depuis Mad Max : Fury Road. » Joe Hill, auteur n°1 des ventes du New York Times.

//

Qui a traduit ?

Florence Dolisi, qui a beaucoup traduit Jo Walton ces dernières années, mais pas que.

//

Ça sort quand ?

Janvier 2020.

 

54 Partages
Partagez54
Tweetez