Sélectionner une page

Les coulisses

« Génériquement, on peut donc affirmer que Le Livre de M appartient à la Fantasy postapocalyptique. Cependant, là où la Fantasy postapocalyptique qu’on peut observer chez Jack Vance ou N. K. Jemisin s’appuie sur des mondes alternatifs présentés comme une « Terre Mourante », c’est-à-dire une planète en fin de vie et dévastée par les erreurs de  l’humanité, à des époques lointaines, Peng Shepherd dépeint un monde proche du nôtre, bouleversé par un événement surnaturel qui reconfigure la société telle qu’on la connaît actuellement. »

« Génériquement, on peut donc affirmer que Le Livre de M appartient à la Fantasy postapocalyptique. Cependant, là où la Fantasy postapocalyptique qu’on peut observer chez Jack Vance ou N. K. Jemisin s’appuie sur des mondes alternatifs présentés comme une « Terre Mourante », c’est-à-dire une planète en fin de vie et dévastée par les erreurs de l’humanité, à des époques lointaines, Peng Shepherd dépeint un monde proche du nôtre, bouleversé par un événement surnaturel qui reconfigure la société telle qu’on la connaît actuellement. »

// Le Livre de M de Peng Shepherd dans les Chroniques du Chroniqueur, qui en recommande la lecture « que vous soyez novice ou initié en Fantasy ! » //