Sélectionner une page
(J-2:) Albin Michel Imaginaire continue de mitrailler ses parutions et se taille une très bonne réputation dans le microcosme des lecteurs et blogueurs. Vu mes goûts, j’ai zappé quelques romans mais le premier gros morceau fantasy de 2019 devait passer par chez moi, évidemment. En plus, Le chant mortel du soleil est la première parution francophone de l’éditeur, voyons voir donc ce que nous réserve ce livre de Franck Ferric.

(J-2:) Albin Michel Imaginaire continue de mitrailler ses parutions et se taille une très bonne réputation dans le microcosme des lecteurs et blogueurs. Vu mes goûts, j’ai zappé quelques romans mais le premier gros morceau fantasy de 2019 devait passer par chez moi, évidemment. En plus, Le chant mortel du soleil est la première parution francophone de l’éditeur, voyons voir donc ce que nous réserve ce livre de Franck Ferric.

// Le Chant mortel du soleil de Franck Ferric chez L’Ours Inculte. //
Un peu fatiguée par ses virées en boîte de nuit, la Salle 101 trouve néanmoins la force morale de t’offrir des chroniques fraîches, belles et franches comme la France. Juge plutôt : Battle Angel Alita, film (?) post-nazi qui s’ignore. La cité de l’orque, roman amphibie koolikool de Sam J. Miller. Ici ou là-bas, roman dépressif pour quarantaine ayant raté leur vie, de Jérôme Baccelli.

Un peu fatiguée par ses virées en boîte de nuit, la Salle 101 trouve néanmoins la force morale de t’offrir des chroniques fraîches, belles et franches comme la France. Juge plutôt : Battle Angel Alita, film (?) post-nazi qui s’ignore. La cité de l’orque, roman amphibie koolikool de Sam J. Miller. Ici ou là-bas, roman dépressif pour quarantaine ayant raté leur vie, de Jérôme Baccelli.

// L’émission du jeudi 28 février 2019 s’écoute ici. //
Après un tome 1 très prenant mais assez classique dans son cheminement, on pouvait craindre un second tome un peu bateau, avec juste un bon dénouement. Mais c’était sans compter sur le talent et l’envie de l’auteur de nous faire plaisir. Car c’est là où je trouve ce roman exceptionnel : il est fait pour des lecteurs aimant la fantasy, par un auteur que l’on sent adorer cela, immergé depuis longtemps, qui y a touché visiblement au travers de jeu (de rôles ?), et qui veut faire partager sa passion.

Après un tome 1 très prenant mais assez classique dans son cheminement, on pouvait craindre un second tome un peu bateau, avec juste un bon dénouement. Mais c’était sans compter sur le talent et l’envie de l’auteur de nous faire plaisir. Car c’est là où je trouve ce roman exceptionnel : il est fait pour des lecteurs aimant la fantasy, par un auteur que l’on sent adorer cela, immergé depuis longtemps, qui y a touché visiblement au travers de jeu (de rôles ?), et qui veut faire partager sa passion.

  // Lhotseshar d’Au pays des Cave Trolls a pour le moins apprécié le second tome de Mage de bataille de Peter A. Flannery. //
La cité de l’orque est un roman foisonnant et chaotique qui nous montre un futur submergé par les conséquences du réchauffement climatique. J’ai adoré la découverte de la ville flottante et de ses habitants mais ce j’aurais apprécié par dessus tout c’est que le livre fasse 200 pages de plus, pour étoffer les personnages, les concepts abordés et la mythique Qaanaaq.

La cité de l’orque est un roman foisonnant et chaotique qui nous montre un futur submergé par les conséquences du réchauffement climatique. J’ai adoré la découverte de la ville flottante et de ses habitants mais ce j’aurais apprécié par dessus tout c’est que le livre fasse 200 pages de plus, pour étoffer les personnages, les concepts abordés et la mythique Qaanaaq.

L’avis du Dragon Galactique sur La Cité de l’orque de Sam J. Miller. //