Sélectionner une page

//

Vous connaissez la musique…

Les éditions Albin Michel ont acquis pour leur département éditorial Albin Michel Imaginaire les droits des deux premiers volumes de la trilogie Founders de Robert Jackson Bennett : Foundryside et Hierophant.

« Un roman extrêmement rythmé, plein de magie et d’intrigues, à même d’être lu par un lectorat habituellement rebuté par la fantasy. Avec ses rebondissements incessants, son casting de personnages attachants et son système de magie innovant, Foundryside est une lecture absolument fantastique. » Sebastian de Castell, auteur des Manteaux de gloire

« La meilleure fantasy épique de l’année est également le meilleur roman cyberpunk de l’année. Combien de fois avez-vous l’occasion de dire ça ? » Dan Wells, auteur de Je ne suis pas un serial killer

« Avec le passionnant Foundryside, Robert Jackson Bennett commence une nouvelle trilogie de fantasy épique fort prometteuse. Préparez-vous à d’anciens mystères, à une magie comme vous n’en avez jamais lue et à quelques coups de théâtre. » Brandon Sanderson (qu’on ne présente plus.)

« Peut-être le meilleur système de magie de toute l’histoire de la fantasy ! » lecultedapophis.com

//

Le roman :

L’opulente cité de Tevanne, dirigée par quatre grandes familles marchandes, a bâti sa bonne fortune grâce à une magie dont elle garde jalousement les secrets : l’enluminage. En apposant des glyphes très complexes sur un objet, les magiciens fondeurs peuvent le persuader de contourner les lois de la physique.

Sancia Grado est une jeune voleuse, douée… peut-être trop douée pour son propre bien. Car elle ne comprend pas totalement le don qui lui permet de revivre le passé des objets et d’écouter chuchoter leurs enluminures. Commanditée par une des quatre grandes familles, Sancia dérobe un objet magique dans un entrepôt sous très haute surveillance. Cet objet – Clef – a le pouvoir de changer l’enluminage à jamais ; quiconque entrerait en sa possession pourrait mettre Tevanne à genoux.

Poursuivie par un ennemi implacable qui veut s’emparer de l’artefact pour son propre compte, Sancia n’aura pas d’autre choix que de se trouver des alliés, plus improbables les uns que les autres, et de commencer une enquête approfondie sur les origines de Tevanne.

Ce qu’elle va découvrir risque non seulement de provoquer un cataclysme, mais aussi de la transformer à jamais.

//

L’auteur :

Robert Jackson Bennett, né en 1984 à Baton Rouge (Louisiane) est l’auteur d’une petite dizaine de romans. Est disponible chez Albin Michel Imaginaire son colossal American Elsewhere, lauréat du prix Shirley Jackson.

//

A qui s’adresse le livre :

Étonnamment à la fois aux lecteurs de science-fiction (à capuche) et de fantasy (à capuche). Si si, on assume, Foundryside c’est de la fantasy cyberpunk.  Mais au lieu d’opposer les deux lectorats, elle les rassemble : une gageure.

//

C’est pas tout ça, mais qui va traduire ?

Laurent-Philibert Caillat, dont le travail sur American Elsewhere a tant impressionné chez Albin Michel qu’une tentative de kidnapping a été un moment envisagée. Mais heureusement déjouée.

//

Ils en parlent bien, parce qu’ils ont bon goût (ou aussi mauvais goût que nous, c’est aussi possible) :

Le Culte d’Apophis

Elbakin – une critique d’Emmanuel Chastellière