Sélectionner une page

//

La mi-août est pour beaucoup de blogueurs l’époque où on se penche sur les sorties de la rentrée littéraire, c’est à dire grosso modo fin août, septembre et octobre. Comme il se doit, les articles fleurissent. En voici deux exemples, avec des commentaires drôles du genre “on va jamais s’en sortir”, qui montrent bien à quel point le temps est précieux, les livres sont chers et la surproduction une cruelle réalité :

Les lectures du Maki ont repéré chez Albin Michel Imaginaire : Semiosis de Sue Burke et Les Portes célestes de Jean-Michel Ré.

Pour Au Pays des cave trolls, c’est le grand schelem : Semiosis de Sue Burke, Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill, Les Portes célestes de Jean-Michel et Rivages de Gauthier Guillemin (avec une préférence marquée pour les deux premiers).

Pour Albin Michel Imaginaire, c’est aussi l’occasion de voir ce que propose la “concurrence” : Lucius Shepard, David Marusek, Dave Hutchinson (une découverte) et Jean Baret au Bélial’ ; l’événement Ada Palmer, toujours au Bélial” ; le troisième Bruna Husky de Rosa Montero chez Métaillié (le premier, qui fut un immense succès de librairie en France, comme quoi parfois la science-fiction ça se vend, était fort recommandable) ; Adrian Tchaikovsky et Ian McDonald chez Lunes d’encre ; toujours chez Denoël la suite du très bon L’Ours et le rossignol de Katherine Arden ; autre suite, celle de La Servante écarlate chez Robert Laffont (on attendra sans doute quelques critiques pour se lancer) ; un inédit de Pierre Bordage chez Leha ; un nouveau Kim Stanley Robinson chez Bragelonne (espérons qu’il soit moins ennuyeux que les précédents titres de l’auteur) ; le second tome de Rosewater de Tade Thompson chez J’ai Lu ; une autre découverte : le prometteur premier roman de Rivers Solomon Aux Forges de Vulcain (à déconseiller toutefois aux amateurs de science-fiction pure et dure) ; chez Fleuve éditions le très étrange et fort recommandable Vorrh de Brian Catling. Et cette petite liste est loin d’être exhaustive.

Qu’on aime la science-fiction, le fantastique ou la fantasy, vous l’aurez compris, c’est le grand embouteillage…

 

0 Partages
0 Partages
Partagez
Tweetez