Sélectionner une page
« En fin 2020, Gilles Dumay m’a proposé un exemplaire d’Émissaires des morts à chroniquer, j’ai lu vite fait le résumé avec « Space Opera », « Corps diplomatique », « Intelligence artificielle », et mon bingo de la SF-Pas-pour-moi a fait ding-ding-ding et j’ai dit « non merci, bonne journée ». Puis, au fil des mois je voyais passer des tweets et chroniques enthousiastes de plein de monde sur cette série, et j’me suis demandé si j’avais pas loupé un truc. Alors je l’ai acheté. Et oui, j’avais loupé un truc. »

« En fin 2020, Gilles Dumay m’a proposé un exemplaire d’Émissaires des morts à chroniquer, j’ai lu vite fait le résumé avec « Space Opera », « Corps diplomatique », « Intelligence artificielle », et mon bingo de la SF-Pas-pour-moi a fait ding-ding-ding et j’ai dit « non merci, bonne journée ». Puis, au fil des mois je voyais passer des tweets et chroniques enthousiastes de plein de monde sur cette série, et j’me suis demandé si j’avais pas loupé un truc. Alors je l’ai acheté. Et oui, j’avais loupé un truc. »

// Emissaires des morts d’Adam-Troy Castro chez l’Ours inculte (qui sort de sa caverne de confort). //
Recevez notre newsletter

L'adresse email demandée sur ce formulaire est obligatoire afin de vous envoyer notre newsletter par email. Elle est collectée et destinée aux Editions Albin Michel. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement (UE) 2016/679, vous disposez notamment d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent.

Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par le formulaire de contact, ou par courrier Editions Albin Michel - Département Albin Michel Imaginaire, 22 rue Huyghens – 75014 Paris.

Pour plus d’information, consultez notre politique de protection de vos données personnelles.

 
Protection de vos données