Sélectionner une page
Que dire sur ce gros roman de SF à part qu’il est exceptionnellement complexe et génial! Au début, vous devez accepter de ne pas tout saisir et appréhender cet univers. Ce processus pour ma part ne fut pas du tout ennuyant mais plutôt fascinant. Une fois ce cap passé vous vous laissez porter et la lecture n’en devient que plus fluide.

Que dire sur ce gros roman de SF à part qu’il est exceptionnellement complexe et génial! Au début, vous devez accepter de ne pas tout saisir et appréhender cet univers. Ce processus pour ma part ne fut pas du tout ennuyant mais plutôt fascinant. Une fois ce cap passé vous vous laissez porter et la lecture n’en devient que plus fluide.

// S’il y a bien quelque chose qui fait plaisir à un éditeur, c’est le sentiment d’avoir “passé” un texte, la satisfaction de voir que son travail a touché quelqu’un, le plaisir indéniable de voir un lecteur assez motivé pour faire...
Lire « American Elsewhere » revient à s’immerger dans l’étrange, dans l’inconnu qui se révèle pluriel et se dérobe sans cesse. Robert Jackson Bennett attrape d’emblée le lecteur pour le coller aux basques de Mona, une femme qui ne fait pas son âge et cherche à découvrir qui était sa mère et, par voie de conséquence, ce qui cloche chez elle. Sortir indemne de Wink n’est pas une option, l’emprise des lieux est totale et ce roman vire à l’obsession dans l’esprit de celui qui en ouvre les pages.

Lire « American Elsewhere » revient à s’immerger dans l’étrange, dans l’inconnu qui se révèle pluriel et se dérobe sans cesse. Robert Jackson Bennett attrape d’emblée le lecteur pour le coller aux basques de Mona, une femme qui ne fait pas son âge et cherche à découvrir qui était sa mère et, par voie de conséquence, ce qui cloche chez elle. Sortir indemne de Wink n’est pas une option, l’emprise des lieux est totale et ce roman vire à l’obsession dans l’esprit de celui qui en ouvre les pages.

// La petite ville de Wink, Nouveau-Mexique, entre en collision avec la Yozone ou inversement…...