Sélectionner une page

//

Les chiffres de ventes numériques d’avril 2022 étant consolidés et les chiffres de ventes en librairie de mai étant connus, c’est l’occasion de faire un petit bilan.

Comment dire ça…
En librairie janvier avait été catastrophique (un volume de retours jamais vu jusque là), février pas bon, pareil pour mars et avril, et donc mai est vraiment pas bon…
Sur le plan général, les auteurs qui vendent d’habitude beaucoup sont souvent à -30%, -40%, la promotion ne donne pas grand chose (sans doute étouffée par le couvercle de l’Ukraine et la campagne des législatives qui s’annonce à peu près aussi plombante que celle de la présidentielle), les libraires ne voient personne ou presque. Toute la filière (ou presque) a le moral dans les chaussettes et l’inévitable augmentation du prix des livres qui se profile et a même déjà commencé (hausse des matières premières, inflation record : 8,1% en un an sur la zone euro) ne va sans doute pas arranger les choses.
Pour Albin Michel Imaginaire c’est calme plat : plus de retours que de réassorts, très peu de volume et aucune nouveauté ne semble tirer son épingle du jeu. D’ailleurs quand on regarde les ventes du mois, ce sont Les Maîtres enlumineurs de Robert Jackson Bennett qui arrivent en premier (retours déduits), suivi des titres d’avril Le Courage de l’Arbre de Léafar Izen et de L’Architecte de la vengeance de Tochi Onyebuchi.
En numérique, le chiffre d’avril se maintient à peu près au même niveau que celui de mars, soit en net recul par rapport à avril 2021. Les meilleures ventes sont dans l’ordre : Les Maîtres enlumineurs, sa suite Le Retour du hiérophante et Le Magicien quantique de Derek Künsken. Le premier titre 2022 qui apparaît dans la liste est Les Temps ultramodernes de Laurent Genefort, avec peu de volume. Au niveau des gratuits, c’est très logiquement « Dommages et intérêts » de Tochi Onyebuchi qui occupe la première place du podium.
Donc : un mois à oublier et vite.
Prochaine parution : La Guerre des Marionnettes d’Adam-Troy Castro le 15 juin prochain, troisième volume des enquêtes d’Andrea Cort. Le grand retour du space opera noir et serré comme un café italien.
D’ailleurs il me reste quelques service de presse du premier volume, Émissaires des morts ; si vous êtes intéressés n’hésitez pas à me contacter (via le formulaire de contact du site ou Instagram @albinmichelimaginaire).

Gilles Dumay, directeur d’Albin Michel Imaginaire

0 Partages
Recevez notre newsletter

L'adresse email demandée sur ce formulaire est obligatoire afin de vous envoyer notre newsletter par email. Elle est collectée et destinée aux Editions Albin Michel. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement (UE) 2016/679, vous disposez notamment d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent.

Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par le formulaire de contact, ou par courrier Editions Albin Michel - Département Albin Michel Imaginaire, 22 rue Huyghens – 75014 Paris.

Pour plus d’information, consultez notre politique de protection de vos données personnelles.

 
Protection de vos données
0 Partages
Partagez
Tweetez