Sélectionner une page

 

Dans le Blog-O-livre

Pour répondre à un des commentaires, non Les étoiles sont légion n’est pas gore, ce n’est pas un roman sanglant ; par contre, c’est volontiers crado, organique (très Alien quoi…), et le roman est souvent perturbant à l’image des premières lignes (cf. ci-dessous). C’est un type de SF qu’on rencontrait souvent dans les années 60-70, sous la plume du Robert Silverberg de la grande époque, de Norman Spinrad, des Dangereuses visions d’Harlan Ellison. Personnellement, j’ai été content de retrouver cette veine-là, très imaginative et inconfortable. C’est aussi un imaginaire très féminin, très intime, que je trouve plutôt absent de la SF contemporaine qui s’est pourtant très féminisée.

 » Je me rappelle avoir jeté une enfant. C’est le seul souvenir dont je sais avec certitude qu’il m’appartient. Le reste de ma mémoire se réduit à une obscurité sordide. Je n’ai donc rien d’autre que ce qu’on m’a dit être vrai : Je m’appelle Zan. J’ai commandé un jour une grande armée.  »

Gromovar aussi a bien aimé…

 

0 Partages
Recevez notre newsletter

L'adresse email demandée sur ce formulaire est obligatoire afin de vous envoyer notre newsletter par email. Elle est collectée et destinée aux Editions Albin Michel. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 modifiée et au Règlement (UE) 2016/679, vous disposez notamment d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux informations qui vous concernent.

Vous pouvez exercer ces droits en nous contactant par le formulaire de contact, ou par courrier Editions Albin Michel - Département Albin Michel Imaginaire, 22 rue Huyghens – 75014 Paris.

Pour plus d’information, consultez notre politique de protection de vos données personnelles.

 
Protection de vos données
0 Partages
Partagez
Tweetez