Sélectionner une page

J’ai rêvé, l’autre soir, d’îles plus vertes que le songe…

Et les navigateurs descendent au rivage en quête d’une eau bleue.”

Saint-John Perse

//

Vous connaissez la musique…

Les éditions Albin Michel ont acquis les droits pour leur département éditorial Albin Michel Imaginaire du second roman de Gauthier Guillemin : La fin des étiages. Qui sera le dernier volume de la série (qui au départ n’en était pas une 😉 Rivages.

//

De quoi ça cause ?

Dans La Fin des étiages, nous retrouverons le Voyageur et Sylve, la descendante de la déesse Dana au regard occulté par d’impénétrables lunettes de glacier.

Gauthier Guillemin nous emmènera encore plus profond dans le Dômaine et nous fera découvrir la capitale des Nardenyllais où commence à réapparaître une technologie qu’il aurait sans doute mieux valu laisser dans l’oubli.

Si Rivages s’apparente à une fantasy inclassable flirtant avec le steampunk, La fin des étiages assume encore plus son appartenance à ce genre de l’imaginaire.

//

Qui est l’auteur ?

En apparence, Gauthier est un homme sérieux avec un job sérieux (directeur adjoint de collège), une cravate sérieuse dans ses jours sérieux et des préoccupations sérieuses dans son costume sérieux. Et puis Gauthier est aussi un homme de fantaisie, avec un esprit qui brode des histoires fantasques et des personnages complexes. Il aime lire pour s’évader, réfléchir, s’amuser, alors il écrit de la même façon.

Gauthier est aussi un voyageur au long cours : il a travaillé dans un lycée nigérien, a habité dix ans en Guyane, qu’il a parcourue en long et en large, avec sa femme et ses trois enfants, en canoë, en moto, en avion, en pirogue.

//

A qui s’adresse le livre ?

Comme La Fin des étiages est la suite directe de Rivages, on va dire que le roman s’adresse avant tout à ceux qui aimeront le premier.

//

Ça sort quand ?

Printemps 2020. Avant les Imaginales.

(Gauthier étant Nantais, on le croisera sans doute aux Utopiales.)

56 Partages
Partagez56
Tweetez