Sélectionner une page

//

A 1h21m41s vous entendrez l’enchaînement de notes si caractéristiques que James Horner composa pour Le Nom de la rose et à partir de ce moment-là, Michel Dufranne va vous dire tout le bien qu’il pense du chef d’œuvre de Neal Stephenson.

//

0 Partages
0 Partages
Partagez
Tweetez